Le Trésor, Prétra

Vous avez toujours rêvé d’être ce bel et fort Indiana Jones qui pénètre impérieusement dans la mystique Petra? Ce site incroyable est visité par plus de six cent mille touristes par an. Alors si comme moi vous n’êtes pas fan des bains de foule et préférez les coins sans touriste, prenez le thé au sommet d’un temple pour le coucher de soleil!

Petra, le pèlerinage de l’émerveillement

Ce n’est pas pour rien que Petra a rapidement été classée par l’UNESCO. Pour accéder à Petra, il faut être patient. Entre l’entrée du site où on paye son billet et le Trésor, il faut compter 6km. Bien sur, vous pouvez jouer au touriste américain et le faire à dos de cheval ou de mulet, mais ou serait la magie de l’instant? On commence par un sentier de sable et de petites pierres sous un soleil de plomb. Puis on continue à couvert. On poursuit l’accès par un long boyau de roche. C’est comme si on se promenait au fond d’un canyon creusé par un minuscule filet d’eau. Ce n’est plus qu’un mince filet de soleil qui perce à travers la roche. L’air y est plus frais. On se met alors à imaginer ces caravanes de commerçants qui passaient cet endroit après avoir passé plusieurs semaines dans le désert. On comprend bien que l’attente en valait la peine. Vous croiserez des petites filles au sourire enchanteur qui vendent des cartes postales après l’école. Puis soudain, sans prévenir, il est là: entre deux morceaux de roche coupés au ciseau, on entrevoit le Trésor. C’est amusant, je m’étais imaginé que la sensation serait plus magique que ce que j’ai vécu, sans doute la présence d’une cinquantaine de touristes autour de moi a-t-elle pris le pas sur la magie. Quelques mètres et nous sortons du boyau pour admirer. Admirer le Trésor. Le Trésor de Petra, c’est le temple le plus célèbre, celui de l’entrée du site. Il se découvre par surprise, et émerveille toujours autant. Drapé d’or le matin avec un soleil de plomb sur sa façade, il se poudre de rose dès midi passé. Somptueux, grandiose, imposant, le Trésor triomphe de majesté. N’allez pas à l’intérieur, c’est fermé et vide. Il n’y a pas de salles comme on peut le croire en voyant Indiana Jones et la dernière croisade. Sur cette place, vous trouverez chameaux, ânes et autres attractions touristiques. Passez votre chemin et prolongez vers le centre du site.

Le théâtre creusé dans la roche

On imagine le travail patient et méticuleux des sculpteurs de Petra pour creuser à même une roche un théâtre entier avec sa scène et ses gradins. En face, de l’autre côté du chemin, vous trouverez quelques temples dans la falaise, plus en hauteur. Rien de bien particulier à observer, si ce n’est la grandeur de l’espace. Pénétrez dans ces salles et vous vous trouverez bien petit. Profitez-en également pour goûter à l’ombre…

A flanc de colline un regard d’aigle sur le Trésor

Prenez à droite et suivez le chemin qui borde la falaise. Vous n’y trouverez pas de touriste, et pourtant cet endroit est un des plus magiques que j’ai eu à voir à Petra. L’ascension n’est pas amusante et est assez difficile sous le soleil de onze heures. Très vite, vous arrivez à une terrasse qui surplombe le théâtre. C’est là que vous pouvez comprendre toute l’étendue de l’oeuvre de sculpture des Nabatéens pour ce lieu de vie. Continuez à monter, passez un terrain à la roche lisse et goûtez à cette vue imprenable sur le Trésor: vu d’en haut, tel un aigle du désert, vous comprenez la majesté de l’ensemble, face à ce boyau minuscule, le temple de pierre impressionne, domine.

Le forum de pierre

Si vous descendez et continuez à vous enfoncer dans le site, vous traverserez la terrasse de pierre que constituait le forum: des temples, des colonnes, des pavés. C’est une ville à l’image de Rome qui s’est construite ici, au beau milieu du désert de sable. Ici et là, des mosaïques étonnamment bien conservées. Il n’a jamais été aussi simple de jouer à l’explorateur du désert qu’à Petra. Ne vous laissez pas décourager par la poussière ou la chaleur, ce serait dommage car le meilleur reste à venir…

Prendre le thé au sommet d’un temple

On parle souvent de l’hospitalité jordanienne. Laissez-moi vous raconter comment une rencontre improvisée a rendu mon séjour à Petra inoubliable. Si vous aussi vous êtes armé du Lonely Planet, vous y lirez que le meilleur endroit pour le coucher de soleil est le Monastère, qui se trouve au fond du site. Le chemin pour s’y rendre est difficile. Après avoir passé quatre bonnes heures à marcher dans Petra, ces 45 minutes sont une véritable épreuve: marches creusées dans le roc, obstacles branchus et pierres roulantes, il faut être prudent pour mériter ce moment. Puis, après notre longue ascension course contre la montre avec ce soleil baissant, nous arrivons sur un cul de sac, enfermé par des éboulis. Nous commençons à pester, et c’est alors que nous entendons des voix en anglais nous indiquer le chemin. Nous escaladons quelques éboulis sur la gauche, et très vite, nous arrivons au pied du monastère. Il est magnifiquement éclairé par le soleil orangé. Quel spectacle! Soudain les voix reprennent: « Come up, come up! ». Nous levons les yeux. Au sommet du temple, à cinquante cinq mètres de haut, deux bédouins nous font signe de les rejoindre. Ils nous indiquent le chemin sur la gauche du temple. L’escalade est périlleuse: à flanc de roc, sans prise et proche du vide, à tout moment la magie du coucher de soleil peut se transformer en tragédie. Puis nous y arrivons. Nous nous installons contre la boule du sommet du Monastère, face au coucher de soleil. Nous tendant une tasse de thé à la menthe, ils nous invitent à nous asseoir. Comment refuser une telle générosité improvisée?

Jamais un thé à la menthe n’aura été aussi mémorable

C’est impressionnés par le vide et le spectacle du soleil couchant que nous acceptons l’invitation. Les deux bédouins ont fait chauffer de l’eau. Ils viennent tous les soirs assister à ce spectacle qu’offre la nature après avoir travaillé sur le site à transporter des touristes à dos d’âne. Leur petit plaisir de la fin de journée, en toute simplicité. Le partage avec des inconnus, en toute simplicité. C’est dans un fond de bouteille en plastique découpé que je déguste mon thé. Il n’a pas le même goût que les autres thés à la menthe que j’ai eus à déguster: celui-ci a un goût d’aventure, de folie, de générosité, de spontanéité. Jamais je n’avais trouvé ça aussi doux et bon. Et c’est devant ce spectacle d’embrasement de la cité de pierre que nous dégustons avec soin ce breuvage si généreusement partagé.

Conseils pour Petra, Jordanie

Vous êtes tentés de vous faire la malle à Petra? Excellent choix, reste maintenant à faire le plein de conseils avisés avant le départ.

A mettre dans votre malle

Le soleil est particulièrement difficile à Petra. Prévoyez chapeau, lunettes (la réverbération sur les pierres est importante), et beaucoup d’eau. Je vous conseille de vous y rendre avec deux litres par personne dans votre sac. Vous pourrez en acheter sur le site, mais uniquement au centre.

Quand visiter Petra

La plupart des touristes se rendent tôt le matin à Petra, et rentrent pour midi à leur hôtel. Ils ont raison d’éviter la chaleur de la mi-journée qui atteint facilement les 42 degrés. Pour ma part, nous sommes arrivés sur le site à 11h, alors que la plupart des touristes partaient. Nous sommes rentrés à l’hôtel pour faire une pause piscine vers 16h puis repartis pour 17h à Petra pour le coucher de soleil sur le monastère. A vous de voir en fonction de votre capacité à supporter le soleil et votre envie de vous mêler à la foule.

Faut-il faire Petra by night?

Petra by night c’est une animation nocturne pendant laquelle des centaines de petites bougies sont allumées devant le Trésor. L’animation est payante et n’est pas incluse dans votre billet d’accès au site. Les gens s’assoient en tailleur devant pendant une demie heure puis repartent. Certes, il y a un côté romantique, mais sincèrement, passez votre chemin: une foule (encore) de touristes devant un spectacle dénué d’intérêt. Vous vivrez plus de magie à prendre le thé au sommet du monastère.

Escalader le monastère – warning

Cette pratique dangereuse est dorénavant interdite pour des raisons simples de sécurité, mais également de préservation du patrimoine. La roche des monuments est fragile. Aussi, même si de généreux bédouins vous y invitent, restez sur le sable. Vous trouverez sur le site CareforPetra de nombreux conseils pour aider à protéger le site.

Où séjourner à Petra? Le bon plan

Le bon plan, c’est d’aller en Jordanie pendant Ramadan: les hôtels de luxe quatre et cinq étoiles sont en général à -30%, ce qui permet de se faire plaisir pour pas grand chose. Pour ma part, j’ai opté pour le Movenpick: c’est l’hôtel le plus proche de l’entrée du site et le seul avec piscine. Bien agréable après six heures de marche par 42 degrés. Avec la remise de 30% et à trois personnes dans la chambre, comptez entre 40 et 50€ la nuit par personne.

Et pour votre vol?

Compter entre 400 et 600€ pour votre aller retour, le moins cher étant souvent Turkish. Vérifiez votre aéroport de départ et simulez ici le prix de votre vol avec Kiwi:

C’est à vous!

Vous y êtes allé? Vous avez escaladé un temple à Petra? Partagez vos bons plans et trouvailles!

Pour aller plus loin, lisez aussi