Escales, durée du vol, avion… Faire le bon choix sans se faire avoir. Découvrez comment!

On est tous passé par là: au moment de faire son choix sur le comparateur de vols, les méninges fument, le doigt ne sait où cliquer, les yeux balayent les pages des 25 onglets ouverts simultanément. Le prix? Le service? La durée du vol? Le programme de fidélité? Le nombre d’escales… Dur, dur de se décider. Et une fois réservé, on croise les doigts pour que tout se passe bien. Vous vous reconnaissez dans cette situation? Alors voici une liste simple de 10 critères pour choisir votre airline en classe éco.

1. Le prix

MEFIEZ-VOUS DES (TROP) BONS PLANS. C’est toujours le premier critère: celui par lequel sont classés les vols dans le comparateur et celui qui impactera votre carte bleue. Beaucoup de choses insoupçonnées ont une valeur, on pourrait dire une valeur d’ennui pour le client. Ainsi, un vol avec de multiples escales, ou une longue escale, sera souvent moins cher qu’un vol direct. Méfiez-vous aussi des prix excessivement bas qui souvent cachent des ennuis ou complications.

COMPAREZ CE QUI EST COMPARABLE. Prenez garde aussi lorsque vous comparez les vols aux frais qui s’ajouteront au moment de payer votre réservation. Ça vous est déjà arrivé, une fois que vous avez entré toutes les infos et qu’il reste juste à cliquer sur Valider, de voir que votre facture a augmenté de 45€ (30€ de frais CB et 15€ de frais de réservation)? Agaçant, non? Le comparateur de vols EasyVols par exemple propose au moment de la recherche un critère de filtrage assez transparent dans lequel vous pouvez insérer le mode de paiement (Visa, Amex, Mastercard etc). Un comparateur qui vous permet ainsi de comparer de manière objective tous les vols. De plus, EasyVols met à jour les prix toutes les 24 heures – vous disposez donc toujours de prix actualisés, prenant en compte les dernières promotions et réservations.

2. Le programme de fidélité

Bien évidemment l’intérêt de voler, c’est aussi d’avoir des miles. Je vous ai déjà donné des conseils pour maximiser le gain de miles sur Air France / Flying Blue. Voyons maintenant comment fonctionnent les autres compagnies.

Il existe trois alliances majeures: One World, Star Alliance et Sky Team. Voici les compagnies classées selon leur alliance:

oneworld-logo-stack-member-airlines_v2


star-alliance-partners-kris-flyer


Impression

A chaque fois que vous volez sur une compagnie d’une alliance précise, les miles fonctionnent.

Exemple: je suis membre du programme de fidélité Flying Blue d’Air France, qui appartient à l’alliance Sky Team. Si je vole sur Alitalia ou Vietnam Airlines, également membres de Sky Team, mes miles seront comptabilisés sur mon compte de fidélité Air France. Pour cela, présenter sa carte de fidélité au check-in ou bien faire la réclamation de miles manquants après le vol.

Mon conseil #1: ayez une carte de fidélité d’une compagnie de chaque alliance (une seule suffit). Par exemple: British Airways, Lufthansa et Air France. Ainsi, dans le cas où vous ne prenez pas votre compagnie habituelle, vous ne perdez pas les miles potentiels sur les autres alliances.

Mon conseil #2: privilégiez une alliance précise dans vos voyages. Cela vous permettra de plus rapidement bénéficier de vols gratuits. Par exemple Sky Team en volant prioritairement sur Air France, Aeroflot, Aero Mexico etc pour bénéficier de vols prime plus rapidement sur Air France. NB: attention, certaines classes de vol ne donnent pas droit aux miles. Toutes les infos sur mon post Comment maximiser vos miles Flying Blue Air France.

3. La durée du vol

Dans les comparateurs de vols, dépliez les détails du vol systématiquement. Contrôlez les durées totales de vol: un vol plus long peut vouloir dire que l’avion que vous prendrez n’est pas tout neuf, ce qui signifie potentiellement une légère surcharge carburant, et moins de confort à bord. Il peut aussi signifier un arrêt technique de plein de kérosène sur un aéroport en cours de trajet, ce qui rallongera de beaucoup la durée du voyage. Sur le comparateur Skyscanner, vous pouvez par exemple voir en détail les durées et les changements potentiels. Soyez attentif.

4. Les escales

Voilà le critère qui me génère le plus de prise de tête, pas vous? Où faire escale? Combien de temps? Comment savoir s’il faudra récupérer les bagages? Doit-on passer l’immigration? Un visa? Etc.

Ce que vous devez absolument contrôler lorsque votre vol présente une escale:

  • sa durée et horaires: une longue escale de nuit vous obligera certainement à prendre un hôtel ou à dormir sur des fauteuils ou par terre – une facture qui grimpe ou l’escale de l’horreur au programme. A noter que certaines compagnies aériennes offrent un hôtel avec navette et repas pour les clients ayant une escale de 6-8 heures ou plus, même en classe éco.
  • s’il faut changer d’aéroport: les aéroports sont représentés par des codes de trois lettres (par exemple CDG pour Roissy ou LHR pour Londres Heathrow). Un changement d’aéroport est possible dans des grandes villes comme Londres, Paris, New York, Moscou, Tokyo etc. Il signifie un coût supplémentaire de navette qui peut parfois revenir très cher notamment à Londres ou New York, mais surtout beaucoup de temps car il vous faudra passer par l’immigration et récupérer vos bagages, prendre votre navette, puis refaire un check-in au nouvel aéroport et repasser l’immigration.
  • le terminal: moins problématique qu’un changement d’aéroport, un changement de terminal est possible mais potentiellement long et peut nécessiter de passer par l’immigration.
  • le visa: pour certains pays, un visa transit est nécessaire. Il arrive parfois de devoir le demander à l’ambassade avant de prendre votre avion. Galère. Pour une escale aux USA, vous devrez avoir fait votre ESTA avant de partir et passer par la case immigration à l’aéroport. Pensez-y.

Sur le comparateur Skyscanner, vous pouvez par exemple voir en détail les temps de transfert entre les vols et si les aéroports changent entre les vols.

comparateur-skyscanner

5. Les évaluations clients

Sur Tripadvisor, vous pourrez trouver des évaluations clients des compagnies aériennes. Bien qu’elles soient la plupart du temps honnêtes, elles reflètent souvent des cas particuliers.

Skytrax vous donne également une évaluation par un système de note sur cinq pour chaque compagnie du monde.

Plus récemment, Airline Ratings a publié le top 10 des compagnies aériennes 2016, en incluant notamment des évaluations clients dans le rating. Un moyen fiable de voir les compagnies qui donnent le sourire à leurs clients. Vous remarquerez que souvent les compagnies les mieux notées par les clients sont celles aux destinations lointaines: le néo-zélandais Air New Zealand, l’australien Qantas ou le hong-kongais Cathay Pacific. En effet, quand on va loin, il vaut mieux que ça se passe bien. 🙂

6. L’amabilité du personnel de bord

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de faire face à un personnel de bord infect? Personne ne souhaite vivre ça. J’avoue avoir déjà vécu ce genre de rencontre avec Air France sur des vols courts européens, et avoir reçu une compensation en miles après avoir contacté le service client Flying Blue.

En général, les compagnies asiatiques et les compagnies du golfe sont reconnues pour leur amabilité et la serviabilité du personnel. En modèle de référence: Singapore Airlines et Qatar Airways.

7. La nourriture

Quand on passe 12 heures dans un avion avec deux repas, mieux vaut que cela soit bon. J’ai vécu ma pire expérience culinaire sur China Eastern – et la meilleure sur China Eastern également. Un bon plateau repas, c’est aussi quelque chose qui se reflète dans le prix à payer à la réservation.

Les compagnies asiatiques, hormis les chinoises, sont connues pour proposer une nourriture de grande qualité. Idem pour les compagnies du Golfe, avec notamment Emirates en figure de référence.

Sur Air France, sur les longs vols, à mi-vol, vous trouverez à l’arrière de l’avion des glaces et des biscuits, avec des boissons.

Si vous êtes amateur de café, notez que Air France et l’italien Alitalia par exemple ne servent que du café lyophilisé. Dommage pour deux pays où le café est une institution.

Dans les vols intérieurs américains, pas de snack ou de plateau repas gratuit, même pour un Los Angeles – New York de 6 heures.

8. Le divertissement

Dix heures de vol, et pas d’écran de télé, c’est un peu la déprime pour le début des vacances. C’est ce qui m’est arrivé l’été dernier sur un Paris-Miami sur American Airlines. Il est courant que les compagnies américaines ne proposent pas de divertissement à bord, ou fassent payer pour l’utilisation du casque, comme Air Transat. Quand on paye son billet 1000€, c’est quand même pas très sympa de devoir payer 5€ un casque qu’on rendra à la fin du vol…

9. La jeunesse de la flotte

Un avion neuf ou récent, c’est synonyme de rapidité, confort, efficacité et dernières technologies. Lorsque vous comparez les vols, en général, vous pouvez également voir le type d’avion prévu pour le vol. Les plus récents: 777 / 787 Dreamliner chez Boeing et A380 / A350 / A340 chez Airbus.

Mon dernier vol de février 2016 a été sur China Southern entre Guangzhou et Paris sur un Boeing 787 Dreamliner tout neuf. Jamais je n’avais ressenti autant de confort en éco: place pour les jambes (mes genoux ne touchaient pas le siège de devant, et pourtant je mesure 1.80m), siège moelleux, toilettes moins bruyants, hublots qui atténuent la lumière en se colorant de bleu foncé, plafond avec jeux de lumière, écran télé plus grand que de normal. Canon!

10. La ponctualité

En 2015, avec les jours de grève, Air France n’a pas fait bonne figure sur la liste des compagnies qui sont à l’heure ou maintiennent leurs vols.

En 2015, selon un classement OAG, les compagnies les plus ponctuelles étaient:

  1. airBaltic
  2. Copa Airlines
  3. Azul
  4. Japan Airlines
  5. All Nippon Airways
  6. Finnair
  7. TAM
  8. Austrian Airlines
  9. Hawaiian Airlines
  10. LOT-Polish Airlines

Récapitulatif

Voici en image, un réapitulatif des 10 meilleures compagnies aériennes pour 2015:

C’EST A VOUS!

Et vous, comment faites-vous votre choix? Avez-vous des expériences positives ou négatives à partager? Commentez!

Pour aller plus loin, lisez aussi