MA RECO:     ★ ★ ★ ★ ★


Dans la campagne cambodgienne, à Battambang, non loin du lac Tonlé Sap, Nary cache le plus succulent des secrets: sa cuisine. C’est petite fille aux côtés de sa mère qu’elle a patiemment appris la maîtrise de l’art de la cuisine khmer, et qu’elle enseigne à son tour aux touristes gourmands les saveurs de son enfance. Une plongée dans des souvenirs, des traditions et une histoire, qui ne pourra vous laisser indifférent. 

Nary devant sa cuisine

Nary devant sa cuisine

Tout commence par les courses au marché

Comme en France, toute bonne cuisine commence par aller au marché glaner les meilleurs fruits et légumes, viande, poisson et autre fraicheurs. Le marché de Battambang est assez pittoresque. Entre l’odeur acre de la viande chaude, les mouches qui s’invitent à la fête et le brouhaha, c’est toute une expérience. Toot, le mari de Nary, vous expliquera les particularités des ingrédients locaux et récupérera de quoi réaliser les recettes. Une balade initiatique dont les odeurs et les couleurs resteront gravées dans votre mémoire pour sûr!

A la cuisine, 3 plats à concocter

Une fois les commissions récupérées, vous vous installez en terrasse devant la cuisine de Nary et découvrez le menu de la matinée et les recettes dans un petit book imprimé qui vous est remis. Pour nous, ce sera rouleaux de printemps, Fish Amok et Beef lok-lak.

1. Rouleaux de printemps

Ce n’est pas si facile que ça. Il faut râper les carottes avec un économe spécial qui vous donne un joli aspect strié. Puis, sur une feuille de riz humide, vous assemblez soja, carottes, menthe fraiche et c’est parti pour l’enroulage. Attention: ça colle et le boudin peut vite devenir irrégulier…

2. Fish Amok

Alors là c’est toute une histoire. Le fish amok est typiquement khmer: du poisson du lac Tonlé Sap, fraichement pêché dont les filets sont levés et qui va cuire plusieurs heures à la vapeur, dans une feuille de bananier et sur un lit de pâte d’épices. Le véritable secret du fish amok réside dans la pâte d’épices. Dans un mortier, vous pilez pendant un bon quart d’heure de la citronnelle, de l’ail des ours, des feuilles de citronnier, du gallangal (racine ressemblant au gingembre) et de la pâte de piment. Il est résultera une belle pâte rouge, onctueuse et hautement chargée en saveurs. On en salive rien qu’en passant son nez au-dessus du mortier. Vous apprendrez ensuite comment transformer une feuille de bananier en une petite assiette avec des cure-dents et y déposerez la pâte d’épices et le poisson. Puis à la vapeur pendant deux heures! L’odeur qui embaumera la cuisine sera à tomber, croyez-moi!

3. Beef Lok Lak

Typiquement khmer, un plat riche en protéines, facile à cuisiner et à déguster. Vous découpez le boeuf en petits morceaux et le laissez mariner dans un mélange de sauces locales et d’épices. Puis vous le faites revenir à la poêle et servez avec riz et oeuf au plat. Succulent!

 Une cuisine qui a le goût de l’enfance de Nary

Issue d’une famille de paysans pauvres, Nary a appris la cuisine auprès de sa mère dans la région de Kampot. Le mélange des saveurs, l’art de découper un poisson de rivière, les secrets de la pâte de piment khmer – Nary y a découvert l’harmonie des sens gustatifs et le plaisir de faire plaisir. Année après année, Nary et Toot ont économisé pour pouvoir ouvrir le restaurant de leurs rêves et proposer aux gourmands touristes de partager ces plats qui pour Nary sont à chaque fois un retour en enfance.

Conseils pour Battambang, Cambodge

Comment y aller

Paris-Phnom Penh n’est pas une destination fréquente des compagnies aériennes, mais vous trouverez au départ de Paris plusieurs départs par semaine, souvent via le Moyen-Orient, la Chine ou le Viet Nam. Un prix moyen de 800-1,000€ l’aller retour en éco. Vérifiez votre aéroport de départ et simulez ici le prix de votre vol avec Kiwi:

Comment s’y rendre

Les transports en commun ne sont pas faciles au Cambodge. Depuis la capitale, prenez un bus (en général ils sont assez confortables) et vous mettrez 8 heures pour arriver à Battambang. Compter 6 heures depuis Siem Reap en bus, ou 8-9 heures en bateau sur le lac Tonlé Sap. Une belle croisière – certes inconfortable mais qui vous permettra de voir les habitants des villages flottants du lac.

Où dormir

Les hôtels sont spartiates mais très abordables. Pour vous faire plaisir sans vous ruiner, optez pour la Villa Sanctuary avec sa piscine exotique et ses chambres sublimes. Vous ne le regretterez pas!

Comment réserver le cours de cuisine

Contactez directement Toot ou Nary sur leur site internet. Les groupes sont acceptés. Pour 10$, vous concocterez le repas et le dégusterez en déjeuner. Un régal! Diner possible également.

C’EST À VOUS!

Vous y êtes allé ou vous prévoyez de vous y rendre? Avez-vous suivi le cours de cuisine? Vous êtes-vous régalé? Racontez.

 

Pour aller plus loin, lisez aussi