Calakmul – voilà un nom bien étrange. Perdu au milieu des forêts du Campeche, à 30km de la route la plus proche, c’est au cœur d’une réserve naturelle que vous découvrirez le plus secret des sites mayas. La nature a repris ses droits sur ces pyramides qui jadis tapissaient la région. Alors laissez Chichen Itza et ses cars de touristes pour plus tard! Ici, en véritable aventurier, vous serez seul avec l’histoire.

Calakmul caché, Calakmul secret

Il fait horriblement chaud et moite en ce début de journée. Malgré l’heure matinale précisément choisie pour éviter cette sensation de jungle, vous y voici directement confrontés. C’est une sensation étrange. Vous avez fait vingt minutes de route sur une étroite bande d’asphalte, recouverte par un toit dense de végétation avec quelques dindes sauvages traversant devant votre voiture, et vous voilà maintenant seuls, oui totalement seuls, sur un site immense qui fut jadis une des plus majestueuses cités de la civilisation maya. Un homme, armé de sa pelle et de son balais, retire les quelques branches tombées sur les marches d’un temple. C’est la seule personne que vous croiserez sur ce site mythique. C’est tentant, cette pyramide faite de roche blanchâtre, partiellement érodée, grisâtre par endroits, sculptée par endroits. Sur certaines marches, des arbres ont décidé d’élire domicile. Hauts et fins, leurs racines tentaculaires s’accrochent telles des griffes acérées aux marches du temple, donnant un aspect totalement insolite à cet édifice millénaire.  Marche après marche, vous avez l’impression de remonter dans l’histoire. Marche après marche, vous avez l’impression de faire grimper en vous L’aventure. Il n’y a pas plus d’une centaine de marches jusqu’au sommet, mais elles sont tellement hautes que vous ressentez rapidement comme un poids sur vos épaules, pesant jusqu’au fond de votre voute plantaire. Vous vous arrêtez à mi-hauteur pour reprendre votre souffle. La pente est impressionnante. Vous imaginez alors que la descente sera vertigineuse à coup sûr. Plus que quelques marches et vous voilà au sommet. Enfin. Ca y est. Oui, vous en avez le souffle coupé. Du haut de votre pyramide si rapidement grimpée, vous voici au sommet de cette canopée qui vous protégeait du soleil en bas. Vous posez votre main au dessus de vos yeux et observez les alentours. A gauche comme à droite, à quelques dizaines de mètres de distance, vous voyez d’autres pyramides émerger de cette canopée. Telles des petits champignons blancs sur un tapis d’herbe, elles témoignent que cet endroit fut jadis une immense cité prospère, riche de savoir et de croyances. Mais la roue tourne et la gloire est volage – maintenant c’est de nouveau la nature qui y est prospère. Et vous, en véritable aventurier, vous ne pouvez que vous laisser gagner par la beauté de cet endroit.

Toit du pyramide émergeant de la canopée

Toit de pyramide émergeant de la canopée

Un site méconnu à ne pas rater

Si vous faites un tour du Yucatán et que vous décidez d’aller à Palenque au Chiapas, vous passerez obligatoirement à l’aller ou au retour à Calakmul. Mais soyez prévenu, le site est caché. Il est abrité par une réserve naturelle et y accéder n’est pas aisé. Vous trouverez plus bas plus d’informations à ce sujet.

Vous ne serez pas dans un bain de foule

A Calakmul, contrairement à Palenque, Uxmal ou Chichen Itza, vous ne serez pas dérangé par la foule. En deux heures de balade, nous n’avons croisé absolument personne, si ce n’est un employé qui balayait une pyramide. Quel bonheur de pouvoir flâner dans des ruelles vides. Quel silence dans cette jungle préservée.

Une vue au dessus de la canpoée à couper le souffle

Du haut des pyramides, amusez-vous à compter les toits des pyramides voisines qui émergent. Vous serez surpris de pouvoir les compter par dizaines: ces petits dômes de pierres émergeant parmi la végétation sont un délice!

Conseils pour Calakmul, Mexique

Comment y aller

Sur la nationale reliant le Chiapas au Yucatán! A quelques kilomètres de Xpujil, vous trouverez le début de la route du site indiqué par un panneau sur la nationale. Vous parcourez ensuite une cinquantaine de kilomètres sur une route étroite et pleine de nids de poules jusqu’à l’entrée du site. Courage, la route en vaut la peine!

 

Les compagnies aériennes régulières telles que Air France, KLM, Aero-Mexico (tous trois partenaires Flying Blue!) offrent plusieurs fois par semaine des vols vers le Mexique. Optez pour un vol aller retour Paris – Cancun, ou bien un multi-destination Paris – Mexico City – Cancun – Paris (ce que j’ai fait). Depuis quelques mois, XL Airways offre des prix très compétitifs depuis Paris vers Cancun. Vérifiez votre aéroport de départ et simulez ici le prix de votre vol avec Kiwi:

Où dormir

Pas beaucoup de choix. Le plus proche sont des bungalows en face de la route menant au site: Lodge Rio Bec Dreams. Tenu par une Anglaise fort sympathique, la privacy de leurs bungalows est un atout. Un lieu décent, au prix un petit peu élevé pour la prestation. Mais pour être aux aurores sur le site c’est le meilleur choix!

Louer votre voiture au Mexique

Vous pouvez obtenir votre véhicule directement à l’aéroport à votre atterrissage. Pour bénéficier des meilleurs tarifs, passez par un comparateur comme RentalCars – un super opérateur qui vous aide à trouver moins cher parmi tous les loueurs. Plutôt que de passer par le loueur en direct, RentalCar vous fera économiser quelques euros pour votre location de voiture. Pensez également à payer avec une Visa Premier, American Express Gold ou Mastercard Gold afin de ne pas avoir à prendre l’assurance franchise chez le loueur de voiture (elle est offerte avec votre carte bleue en cas de dommage).

La rubrique électricité et geek

Au Mexique, les prises sont identiques à celles des Etats-Unis, une fiche plate à deux encoche. Vous en trouverez chez Amazon à moins de 10€. Mon conseil de grand voyageur: n’achetez qu’un seul adaptateur et branchez dessus une multi-prise française à moins de 10€. Vous pourrez y brancher vos téléphones et chargeurs d’appareils photo dans vos hôtels. Plus besoin d’acheter par 3 ou 4 les adaptateurs et ne pas savoir quoi en faire à votre retour! Ou de vous battre pour savoir qui va pouvoir se brancher en premier.

 

Préparez votre road-trip au Mexique avec mon article Road-trip au Mexique – Yucatan et Mexico City!

 

 

 

C’EST À VOUS!


Vous partez bientôt ou envie d’en savoir plus, dévorez le Lonely Planet Mexique!

Avez-vous visité Calakmul? Avez-vous eu vous la sensation d’être un Indiana Jones? Racontez!

 

Pour aller plus loin, lisez aussi