Cartagena de Indias, ou Cartagène en français, c’est ce bastion de pirates de la côte de Colombie, juste au sud des merveilleuses Caraïbes. Un vol d’une heure trente suffit pour aller de Bogotá à Cartagena – et vous ne serez pas déçu. Une chaleur exotique, digne des plus grands films de pirates flotte dans l’air. Est-ce la couleur ocre de la pierre des bâtiments? La moiteur pesante de la météo? Les centaines de balcons avec leurs fleurs aux multiples couleurs? Ce qui est sûr, c’est qu’à la nuit venue, Cartagena n’est plus la même, et déguster un coco loco devient toute une aventure.

Rhum et coco, le goût antillais de Cartagena

Quand les lèvres rencontrent la légère mousse qui surplombe le mélange, c’est à la fois la douceur cotonneuse de la texture qui caresse la peau, et l’acidité de l’alcool de canne à sucre qui pique la langue. C’est inattendu cette rencontre. Une douceur plaisir, et la surprise d’un mélange sucré, un peu acide, mais tellement doucereux. La douce lumière de la pleine lune, comme voilée, crée des lumières magenta, parme et safranée, dominées par les couleurs de cette cathédrale. Blanc immaculé délicatement orangé par la lumière du réverbère, garni de glaçons qui flottent à la surface, le cocktail se fait ambassadeur de ce goût antillais. La noix de coco qui sert de verre n’est pas facile à tenir. Il faut la soutenir à deux mains quand on porte la paille à sa bouche. C’est amusant comme ce mélange fraîcheur se réchauffe rapidement en bouche, et fait disparaitre la transition attendue avec la chaleur moite de la nuit. Soudain, c’est un léger froissement qui se fait entendre: une brise du soir caresse les feuilles des grands palmiers de cette place du centre de Cartagène des Indes. La brise continue sa course sur votre peau, l’effleure, et fait danser la paille. Un petit tressaillement vous traverse. Vous reprenez une gorgée de votre coco loco. L’épais lait de coco dilué avec la charge sucrée acidulée, c’est finalement ça la nuit à Cartagène: une rencontre surprise, une intensité unique, des couleurs surprenantes, comme ensorcelantes, et cet air chaud, aérien et tellement dépaysant.

Ballet de couleurs, danse des lumières

A la nuit tombée, Cartagène change de couleur. Loin d’être éteinte, la ville s’anime soudain, comme si le soleil parti, tout était permis. Les rues sont tout aussi emplies que la journée, mais se trouvent nimbées de mystère. Au détour d’une rue, la lumière tamisée des réverbères révèle un banc fleuri et accueillant. Les pavés prennent des couleurs acajou. Les balcons blancs la journée deviennent ocres. Les fleurs dansent au gré des brises marines. Le repère coloré de la ville, le toit de la cathédrale, révèle sa magie en couleurs primaires: cyan, jaune, blanc – la magie est au rendez-vous. Flâner devient une aventure, une quête vers l’inattendu, une surprise à chaque angle de rue. Une soirée inoubliable, qui saura se faire mémoire antillaise haute en couleurs.

 

Conseils pour Cartagena, Colombie

Comment y aller

Rien de plus simple: Paris-Bogotá est une destination fréquente d’Air France ou des compagnies américaines (via les US), et parfois en promotion sur Air France. Un prix moyen de 800-1,000€ l’aller retour en éco, puis ensuite compter entre 100 et 250€ pour vous rendre en avion à Cartagène. Vérifiez votre aéroport de départ et simulez ici le prix de votre vol avec Kiwi:

Comment y circuler

Cartagena se parcourt facilement à pied. Le coeur de la ville est particulièrement étroit et vous passerez plusieurs fois devant les mêmes endroits. Vous pouvez également sortir de la ville fortifiée et parcourir la ville plus moderne face à la mer. Vous y trouverez de petits restaurants caraibiens succulents.

Comment y accéder

Depuis l’aéroport prenez un taxi puis déplacez-vous à pied. Si vous êtes tentés par la plage, prenez un bus pour vous rendre à Playa Blanca (seulement les dimanches). La plage est plus distante du centre ville mais vous en serez admirablement comblé.

Où dormir

Mon conseil: séjournez au centre de la vieille ville, dans une maison coloniale typique, comme Casa Mantilla. C’est une ville assez touristique en Colombie et très fréquentée des Américains, alors ne vous étonnez pas à dépenser entre 80 et 120€ pour une nuit pour deux.

La rubrique électricité et geek

En Colombie, les prises sont identiques à celles des Etats-Unis, une fiche plate à deux encoche. Vous en trouverez chez Amazon à moins de 10€. Mon conseil de grand voyageur: n’achetez qu’un seul adaptateur et branchez dessus une multi-prise française à moins de 10€. Vous pourrez y brancher vos téléphones et chargeurs d’appareils photo dans vos hôtels. Plus besoin d’acheter par 3 ou 4 les adaptateurs et ne pas savoir quoi en faire à votre retour! Ou de vous battre pour savoir qui va pouvoir se brancher en premier.

Faire votre valise

Les 10 choses essentielles à mettre dans votre valise sur le blog.

C’est à vous!

Vous y êtes allé ou vous prévoyez de vous y rendre? Combien de coco loco avez-vous dégusté? Racontez.

Pour aller plus loin, lisez aussi