En Mongolie, au Gobi, prenez l’assaut des dunes à dos de chameau!

 

Les grands explorateurs de la Route de la Soie sont tous passés par là. Marco Polo a lui aussi traversé le désert de Gobi à chameau. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, ce désert rude est principalement composé de pierres, et non de dunes. Au sud de la Mongolie, une seule grande dune est présente dans ce désert. Longue de plusieurs dizaines de kilomètres, elle se visite à pied ou à chameau! Prêt pour l’aventure monté sur un camélidé?

 

 

A pas lents, vous rejoignez la dune de Gobi

 

Comme un métronome, les pas lents et réguliers du chameau se posent sur le sable. Installé sur la selle de fortune entre les deux bosses, votre corps oscille d’avant en arrière, au rythme de la danse de l’animal. Ses larges pieds aux coussinets épais amortissent délicatement chaque enjambée.

 

 

Votre corps oscille d’avant en arrière.

 

 

Au loin, le doré de la dune se profile à l’horizon. Eblouissant sous le soleil de l’après-midi, le sable crée des ondulations, comme de douces vagues. Par endroits, le vent fait même virevolter quelques grains micacés.

 

 

La traversée jusqu’à la dune n’est pas si longue. Et pourtant, on ressent facilement l’angoisse des commerçants de la route de la soie: cet immense espace vide, sans âme qui vive, sec et dépourvu de repères, sans eau et sans végétation, avec pour seul compagnon son camélidé.

 

 

En file indienne, les chameaux fonctionnent comme une caravane, accrochés les uns aux autres pour ne pas créer de troupeau. Ils avancent au même rythme, sans qu’aucun ne fasse de faux pas.

 

 

Devant cette immensité de sable et de roches, nous sommes de bien petites choses. Sous ce ciel bleu sans nuage et ce sol de poudre d’or, il semblerait que le paradis se soit fait inhospitalier. Les petits grains de sable rencontrant votre visage piquent comme de petites aiguilles. Et pourtant, c’est devant cet horizon irrégulier de dunes et de sécheresse que des explorateurs ont un temps touché des doigts l’Eldorado. Bravant leurs peurs et l’inconnu, ils ont transformé leur dangereux périple en trésor: celui de réaliser ce qu’ils croyaient être impossible.

 

Réaliser ce qu’ils croyaient être impossible.

 

 

 

La montée sur le chameau n’est pas aisée

 

Et pourtant, monter sur le chameau n’est pas facile. Couché, on ne voit pas que le chameau peut autant recourber ses pattes. Il faut se cramponner à la relève. Contrairement à ceux du Sahara, les chameaux de Gobi ont de longs poils pour se protéger du froid et du vent. Il neige en hiver au Gobi! Accrochez-vous aux poils de la bosse de devant pour la manoeuvre!

 

 

Etape 1: le chameau relève la moitié de ses pattes arrières – vous êtes projeté vers l’avant.

Etape 2: le chameau relève ses pattes avant – vous êtes projeté en arrière.

Etape 3: le chameau relève intégralement ses pattes arrières – vous êtes stabilisé!

 

Maintenant que vous êtes prévenu, pas de surprise!

Ne vous attendez pas à pouvoir galoper avec votre chameau. Ce sera au pas, en file indienne!

 

La dune s’offre à vous!

 

Arrivé sur les vagues de sable, votre descente est une libération. On a encore le tournis du roulis de l’animal aux poils longs.

 

 

La Mongolie – précautions et conseils (et réduction)

 

Conseil #1: partez avec un guide professionnel

 

La mauvaise qualité des routes qui s’apparentent plutôt à des pistes, l’absence de panneaux indicateurs où les repères sont « à gauche de la montagne » ou « entre les deux rivières », la difficulté d’échanger avec les locaux – de quoi rendre votre séjour très compliqué et épuisant, sans partage avec les locaux. Je n’ai pas pour habitude de voyager avec un guide organisateur parce que je préfère être libre et autonome. Impossible en Mongolie sur 2 ou 3 semaines de séjour.

J’ai opté pour Horseback Mongolia et leur qualité et professionnalisme sont indiscutables – découvrez ici 10 bonnes raison de choisir Horseback. Créée par Sylvain, un français marié à une Mongole, Horseback Mongolia est implanté depuis une dizaine d’années à Ulan-Bator.

  • Un guide francophone totalement bilingue vous permettra de comprendre et être compris, et vous permettra de comprendre la culture mongole et ses codes. Il vous aidera également à flexibiliser le programme avec les locaux en fonction de la météo ou de la santé des animaux. Il vous apprendra les règles de vie des nomades pour que vous puissiez vous comporter de manière polie et respectueuse à la mongole. Le guide est équipé de téléphones portables locaux en cas de souci.
  • Des chauffeurs locaux et leurs vans, habitués aux routes difficiles, ou qui arrivent à voir des routes au milieu du désert ou de la steppe.
  • Une cuisinière vous concoctera vos trois repas quotidiens chaque jour. Plusieurs fois pendant le séjour vous aurez une nourriture européenne: pizza maison à la poêle, pâtes bolognaise ou encore ratatouille. Elle vous aidera également à respecter vos préférences / spécificités alimentaires.
  • Un petit groupe – nous étions 9 français, répartis dans 2 4×4. On est loin des cars de touristes, ce qui permet de garder un voyage authentique, au plus proche des locaux.

 

Tellement content de mon séjour avec Horseback Mongolia que j’ai négocié pour vous une remise de 5% sur votre séjour en Mongolie avec ce professionnel. Comment faire pour en bénéficier? Lors de votre email de demande d’information à Horseback, précisez le code réduction Jemefaislamalle, et la remise de 5% s’appliquera sur votre facture.

 

Conseil #2: partagez autant que possible avec les locaux

 

Le guide sera là pour faire l’interprète et vous aider à comprendre leur culture et rites. Apprenez leur histoire, leur enfance dans l’univers soviétique passé, leurs peurs face à deux grands voisins que sont la Russie et la Chine, la technique pour monter une yourte etc.

Généreux et partageurs, vos hôtes aimeront ces moments de partage, de jeux avec les enfants (même sans se comprendre, avec des gestes et un peu d’imagination on peut s’amuser!).

Par exemple, la guide nous a expliqué qu’en signe de respect, les bouddhistes sortaient d’un temple en marchant à reculons, pour ne pas tourner le dos à la statue de Bouddha. Emue par notre respect de cette tradition, une grand-mère locale a souhaité prendre des photos avec nous et partager un moment. Elle nous a expliqué avoir été danseuse de ballet mongol sous l’époque soviétique et régulièrement effectuer un pèlerinage à ce temple. Nous avons ensuite eu les présentations de toute la famille, photo à l’appui. Une rencontre inattendue, et tout simplement magique!

 

Conseil #3: vivez comme un nomade

 

Traire les yaks, aller chercher les troupeaux à cheval, faire sécher des bouses pour le feu, préparer la crème de lait de yak ou le lait de jument fermenté – voilà bien quelque chose que vous ne pourrez vivre ailleurs, et que vous expliquera votre guide. Si vous en avez le courage, peut-etre aurez-vous envie de participer?

Quand Bor m’a désigné avec Naomi et nous a dit « Prendre chevaux – chercher yaks! », ce fut une véritable aventure nomade, sans doute un des meilleurs souvenirs du séjour. Montés sur les chevaux à la fine selle, nous voici partis à 1km de là dans la steppe pour faire rentrer les douze yaks dans leur enclos.

 

Conseil #4: ne vous laissez pas influencer par de petits tracas

 

Oui vous ne ferez pas toujours vos besoins dans des toilettes assis avec chasse d’eau, oui vous ne vous doucherez pas tous les jours, oui vous aurez potentiellement les intestins dérangés, oui vous n’aurez pas des croissants au petit déjeuner. Cela ne sera qu’un détail dans votre séjour, croyez-moi, et cela le rendra encore plus cocasse et singulier. La Mongolie a tant à offrir pour tout aventurier curieux cherchant le silence des grands espaces et la magie de la nature. Alors foncez!

 

Envie de partir? Profitez d’une remise de 5%

 

Choisissez le séjour et les dates qui vous intéressent pour votre voyage en Mongolie avec Horseback Mongolia et contactez-les en mentionnant votre code de réduction Jemefaislamalle pour obtenir 5% de remise sur le montant de votre séjour. Vous recevrez une proposition personnalisée avec devis. Sachez que vous pouvez poser toutes les questions par email avant de réserver et que l’équipe y répondra sans souci!

Pour réserver vos vols ou estimer leur prix (non compris avec Horseback), vérifiez votre aéroport de départ et simulez ici le prix de votre vol avec Kiwi:

Budget de notre séjour en Mongolie

 

Combien nous a coûté notre voyage en Mongolie? Pour un voyage de 15 jours, compter un budget de 2,270€ par personne:

  • Avion: 750€
  • Horseback Mongolia: 1,400€ (prix selon la saison, inclue les hébergements, la nourriture, les chauffeurs, le guide) – la remise de 5% vous fera économiser 70€
  • Visa: 60€
  • Pourboires: 40€
  • Souvenirs: 20€

 


 

C’est à vous !

Et vous, envie de partir en Mongolie? Combien de temps? Quel parcours?

Ou bien vous en revenez? Qu’avez-vous fait? Commentez!

Cet article vous a donné envie de vous faire la malle? Alors qu’attendez-vous pour consulter le Lonely Planet Mongolie!

Pour aller plus loin, lisez aussi