Granada: ses couleurs, sa cathédrale, et le lac Coccibolca. Cette ville magique innondera vos yeux de couleurs.

 

Il y a des villes qui marquent vos yeux et votre esprit à jamais. Granada est une celles-là. Posée sur les bords du lac Nicaragua, elle surprend par ses douces couleurs acidulées, contrastant avec la verdure de ses avenues pavées. Découvrir la ville de Granada, c’est  inspirer toutes les couleurs de l’Amérique latine à chaque pas, en prendre plein les yeux et s’oublier, le temps d’une journée. Récits, photos.

 

Granada, une cathédrale ocre et pourpre domine la ville

 

Au milieu de cette place pavée, entre les arbres au feuillage délicieusement vert, cette cathédrale s’offre à vos yeux comme un trésor. Sa façade de safran soulignée de moulures blanches et ses tuiles pourpres contrastent avec un ciel azur sans nuage. Ses dômes aux courbes harmonieuses s’élancent courageusement vers les cieux. Le long des balcons, les pigeons ont installé leurs quartiers et leurs chants enchanteurs s’élèvent jusqu’au lac tranquille qui borde la ville.

 

Cathédrale de Granada

Cathédrale de Granada

 

 

Prenez de la hauteur au sommet de l’église de la Merced

 

Pourquoi ces couleurs aussi vives en ces lieux aussi calmes? L’audace d’un peintre aura eu raison des alentours. C’est du haut de la tour de la Iglesia de la Merced que la vue se fait reine. A quelques dizaines de mètres au dessus des toits, c’est une véritable cité de couleurs qui se pose devant vos yeux. Où qu’ils regardent, les couleurs pétillent comme des ballons de fête foraine. Rose, bleu, jaune, ocre, blanc, vert – il n’existe pas une rue qui ne regorge pas de couleurs.

 

Vue depuis la tour de l'Eglise

Vue depuis la tour de l’Eglise de Granada

Vue sur le volcan au dessus des toits

Vue des toits

Vue des toits

 

Entre les toîts de tuile brillantes sous le soleil de midi, les palmiers dessinent des ombres intrigantes dans les cours des maisons. Ici, une cour blanchie à la chaux révèle les colonnes et le patio d’une vieille hacienda. Là-bas, les arcades blanches révèlent une fontaine intérieure au doux clapotis de l’eau.

 

Vue des toits

Vue des toits

Vue des rues colorées

 

On s’imagine alors, poussé par l’aventure, sauter de toit en toit, traverser les cours et les fontaines, parcourir le temps et les instants. Invincible, on imagine visiter la ville en toute légèreté. Chaque pas, chaque saut vous faisant passer de siècle en siècle.

 

Toit de l’Eglise

Cour de maison

 

Au loin, ce sont les volcans et le lac Coccibolca qui imposent leur nature brute. Une nature perturbée au pied du volcan encore actif. Une nature paisible au généreux poisson dans les eaux tranquilles du lac. Seul le léger roulement des vagues générées par le vent appelle à l’aventure.

 

Qui sait? Cette petite barque colorée saura peut-être vous inviter à braver les eaux?

 

Cathédrale depuis les toits

 

 

Ici la ville est une aquarelle intemporelle

 

Chaque maison, chaque bâtisse, chaque rue raconte ici son histoire en couleurs. Comptez-les et vous ne pourrez vous arrêter! Chaleureuse et audacieuse, la cathédrale se pare de jaune et de pourpre. Elle réchauffe autant qu’elle invite, elle s’impose autant qu’elle entraîne.

 

Cathédrale depuis la place

 

Chaque maison, chaque rue raconte ici son histoire en couleurs.

 

Tendre et créatif, l’hôtel Dario habille ses balcons d’émeraude et d’opale. Les galbes des fenêtres et les balcons de pierre se conjugent à l’infini. Une façade rafraichissante, effet menthe à l’eau avec glaçons!

 

Hotel Dario

 

Gourmande et intrigante, l’église Xalteva s’orne de glace à la vanille au délicieux napage caramel. Elle semble fondre sous le soleil. Réfugié à l’intérieur, vous dégusterez sa douce fraicheur réconfortante.

 

Eglise Xalteva

 

Ces centaines de couleurs sont comme un kaléidoscope urbain en constante évolution. Vives, généreuses et gourmandes, les couleurs créent ici une harmonie spontanée et délicieuse. Jamais vous n’aurez trouvé aussi bon de vous promener au hasard des rues. Jamais vous n’aurez trouvé aussi bon de vous installer sur un banc, à l’ombre d’un saule éternel. Jamais ce rasado de leche ne vous aura autant rafraichi.

 

Granada en deux mots

 

Magique, Granada fait pétiller les yeux de couleurs et vous laissera un doux sentiment de légèreté. Une ville où le mot errer au hasard devient plaisir.

 

Conseils pour Granada, Nicaragua

 

Comment y aller

Paris-Managua n’est pas une destination si fréquente depuis l’Europe. Vous devrez souvent passer par les USA et y effectuer un changement. Attention: ESTA nécessaire. Compter entre 900 et 1,200€ selon la saison. Vérifiez votre aéroport de départ et simulez ici le prix de votre vol avec Kiwi:


Compter ensuite moins de 2€ aller simple pour vous rendre en bus à Granada depuis Managua (prenez le bus au Marché – au UCA bus terminal). Environ une heure de route en fonction des arrets. Si vous poursuivez ensuite votre voyage vers la Isla de Ometepe, vous devrez vous rendre au terminal de ferry en taxi. Compter 2USD de taxi par personne (attention au Nicaragua le prix du taxi est par personne, et non au global).

 

Comment y circuler

Facile de s’y déplacer à pied. Vous aurez vite fait le tour – ne prévoyez pas plus de deux jours sur place. Vous trouverez également partout dans la ville de petits restaurants et bars accueillants. Evitez les restaurants sur la place centrale de la cathédrale aux prix touristiques.

 

Où dormir

Mon conseil: séjournez au centre de la vieille ville, dans une maison coloniale typique, comme Granada Hotel Sky Housse. Un endroit magique avec piscine à deux pas de la cathédrale, offrant une vue spectaculaire sur les toits de la ville. Une des rares propriétés avec piscine dans la cour centrale, parfait pour se rafraichir à la chaleur de l’après-midi. Compter environ 32€ la nuit pour deux.

 

C’est à vous!

Vous y êtes allé ou vous prévoyez de vous y rendre? Avez-vous craqué pour les chaudes couleurs de la ville? Racontez.

Vous partez bientôt ou envie d’en savoir plus, dévorez le Lonely Planet Nicaragua (en anglais)!

Pour aller plus loin, lisez aussi