Cambodge: 10 choses à emporter

Ca y est, vous vous êtes décidés d’aller en voyage au Cambodge. Excellent choix. Ce pays dépaysant et chaleureux ne pourra que vous ravir. Mais que devez-vous emporter pour vivre de belles vacances sans souci? Voici une simple liste des 10 choses essentielles à mettre dans votre valise pour le Cambodge.

 

 

1. UN (TRÈS) BON APPAREIL PHOTO

 

Au Cambodge, vous irez de paysage somptueux en paysage encore plus somptueux: les temples d’Angkor, le train de bambou de Battambang, le coeur de la capitale avec ses marchés et temples. Si vous voulez de belles photos des temples où la luminosité est si particulière, ainsi que de belles couleurs sur les couchers et levers de soleil à Angkor, je vous conseille un bon reflex facile à manipuler avec un mode manuel que vous saurez utiliser. Pour ma part, j’ai investi dans un reflex Nikon que je ne regrette pas: le Nikon D7000 avec zoom 18-200mm. J’ai toujours été content de mes clichés. Vous pouvez utiliser le mode P la plupart du temps, puis quand vous vous trouverez face à un coucher de soleil ou un espace plus complexe tel que Ta Nei ou le lever de soleil sur Angkor Wat, passez en mode manuel pour obtenir le plus beau cliché de votre séjour. Au lever de soleil sur Angkor Wat, prenez le temps de caler votre appareil pendant la nuit et procédez aux réglages avant que le soleil ne se lève. Vous verrez alors doucement monter la magie, et pourrez partager ce souvenir à votre retour!

Pour recharger votre appareil photo au Cambodge, les prises sont identiques à celles des Etats-Unis, une fiche plate à deux encoche. Vous en trouverez chez Amazon à moins de 10€. Mon conseil de grand voyageur: n’achetez qu’un seul adaptateur et branchez dessus une multi-prise française à moins de 10€. Vous pourrez y brancher vos téléphones et chargeurs d’appareils photo dans vos hôtels. Plus besoin d’acheter par 3 ou 4 les adaptateurs et ne pas savoir quoi en faire à votre retour! Ou de vous battre pour savoir qui va pouvoir se brancher en premier.

 

 

2. DES MÉDICAMENTS

 

Avant votre départ, allez voir votre médecin et demandez-lui une trousse de secours. Prenez au minimum Paracétamol, Biafine et arsenal pour gastroentérite. Malgré les bons hôtels et l’attention sur l’eau en bouteille, la chaleur et la nourriture exotique pourra avoir raison de vos intestins…

 

 

3. UNE ASSURANCE RAPATRIEMENT

 

Je n’ai pas testé l’hôpital cambodgien, mais je ne le souhaitais pas non plus. Toujours est-il qu’il serait dommage de gonfler votre budget voyage par des soins à l’hôpital. Ces quelques dizaines d’euros d’assurance santé seront toujours adroitement dépensés si un souci arrivait là-bas. Je pense notamment aux serpents et scorpions qui peuplent Angkor et même les villes du Cambodge (nous avons croisé un scorpion noir qui agitait ses pinces devant nos orteils dans le caniveau devant un magasin de bijoux à Battambang). Si vous ouvrez un compte chez Hello bank !, votre Visa Premier est gratuite et elle inclut cette assurance. Sinon, souscrivez à une carte American Express Gold pour bénéficier des assurances incluses (première année gratuite).

 

 

4. DE LA CRÈME SOLAIRE INDICE 50, CHAPEAU & LUNETTES

 

Il fait très chaud et humide au Cambodge, en particulier si vous y allez en juillet et août. Le soleil tape fort et ne vous pardonnera pas de rester non protégé en plein soleil. De plus, sur les temples, la chaleur est très diffusée par les pierres. Si vous faites du vélo, votre nuque en prendra un coup certain. Enduisez régulièrement votre peau, avec une attention toute particulière sur les épaules, les bras et la nuque. Protégez en permanence votre tête et vos yeux. Nul par ailleurs je n’ai trouvé le soleil aussi fort. La réverbération sur l’eau et sur les pierres est particulièrement forte. La Crème Ambre Solaire Brume Sèche indice 50 vous offre une protection idéale, facile à appliquer, et ne vous fait pas luire comme un beignet. Ma préférée depuis 3 ans!

 

 

5. DE BONNES CHAUSSURES

 

Pour être honnête avec vous, je suis plutôt le genre de voyageur à faire 15 jours en tongs. Pour Angkor, si vous sortez des classiques Angkor Wat et Angkor Tom, il est préférable de faire attention à vos souliers. Les pierres sont assez irrégulières, parfois abîmées, parfois glissantes. Si vous allez à Ta Nei, bonnes chaussures obligatoires. N’hésitez pas à investir dans une bonne paire type Quechua de Décathlon.

 

 

6. DE LA MALARONE

 

Avant toute chose, sachez que l’anti-paludéen n’est pas obligatoire. A Phnom Penh ou à Siem Reap, pas besoin de Malarone. La région n’est pas propice au palu. Si en revanche vous vous déplacez dans d’autres endroits comme Battambang, la cote sud ou le lac Tonlé Sap, alors il est plus sûr de prévoir de quoi vous en protéger. Dans tout le Cambodge en revanche, pensez à l’anti moustique. Insect Ecran spécial zones infestées disponible en pharmacie est une très bonne protection. Faites attention: il diminuera la force de protection de votre crème solaire.

 

 

7. UN VISA

 

Un visa est obligatoire pour tous les touristes, même français. Vous pouvez bien entendu vous le procurer à l’ambassade à Paris avant votre départ, ou bien opter pour vous le faire faire directement à votre arrivée au Cambodge. Prévoyez donc un peu d’attente à l’immigration et prévoyez bien entendu 30$ US avec des billets en bon état.

 

 

8. DES DOLLARS

 

Comme dans beaucoup de pays d’Asie du sud est, les touristes payent en dollars américains (USD). Je vous conseille d’en prévoir une centaine par personne avant votre arrivée à l’aéroport pour payer votre visa si vous ne l’avez pas fait à l’ambassade et pour payer un taxi ou tuk-tuk. Vous aurez des commissions de retrait qui s’ajouteront à vos frais de banque lorsque vous retirerez à un distributeur. Alors si vous pouvez vous en procurer avant, faites-le. Pensez que des billets très froissés ou déchirés ont moins de valeur à leurs yeux – alors prenez-en soin!

 

 

9. DE LA FLEXIBILITE

 

Choisissez votre saison: en juillet-aout c’est la mousson. Alors vous pouvez tenter vos chances, sans doute sera-t-elle de votre côté. Si ce n’est pas le cas, sans doute serait-il malin de prévoir une solution de repli? En fonction de la météo, il est bon d’être flexible au Cambodge. Pour nous, à notre arrivée sur la cote sud, la mousson s’est installée. Elle était si violente que la mer n’était même pas praticable en bateau. Nous avons donc décidé à la dernière minute de passer quelques jours à Kuala Lumpur. Une adorable surprise qui a enchanté notre séjour!

 

 

10. DU TEMPS

 

Au Cambodge, tout est lent vous verrez. Un parcours de 5 heures de bus, devient vite 8 heures entre les travaux imprévus sur les routes et les arrêts pipi. Une traversée en bateau de 4 heures devient vite 8 heures avec la montée des eaux due à la pluie abondante de la nuit. Prenez votre mal en patience et profitez-en pour observer la beauté des paysages et les centaines de sourires que vous croiserez sur votre passage. Mon conseil: ne prévoyez pas un séjour trop serré en termes de temps; cela vous donnera plus l’impression de profiter.

 

 

C’EST À VOUS!

J’ai oublié un truc? Ajoutez le numéro 11! Envie de vous y faire la malle? Dévorez le Lonely Planet Cambodge!

Pour aller plus loin, lisez aussi