Découverte du secret des Queijadas de Vila Franca do Campo sur Saõ Miguel aux Açores et rencontre avec Ana Rita.

 

Ana Rita perpétue un secret: celui de la recette des traditionnelles queijadas de Vila Franca do Franco, sur l’île de Saõ Miguel, aux Açores. Une pâtisserie dorée recouverte de sucre glace au doux goût d’enfance. Tôt ce matin, Ana Rita nous invite dans sa pâtisserie et nous livre une partie de son secret familial. Une visite gourmande, au cœur des traditions et du savoir-faire de l’archipel portugais des Açores, qui vous fera littéralement saliver!

 

 

Ici, l’or se déguste saupoudré de sucre glace

 

 

« Ce que je préfère par dessus tout, c’est saupoudrer les queijadas de sucre glace, confie Ana Rita. Et quand j’étais petite, j’adorais souffler dessus! »

 

 

Les queijadas aux nuances de safran semblent dorées à l’or fin. Posées sur cette table blanche, elles s’apprêtent à recevoir leur robe blanche, si légère et si fine, et pourtant si douce en bouche. Délicatement, le tamis guidé par les mains d’Ana Rita les revêt de sucre glace. Il tombe en douceur sur leur chapeau, comme pour les sertir. Ce contact oscille entre couleur immaculée et douceur ouatée. On imagine alors en bouche les saveurs suaves et douces se mêlant, comme un éternel baiser.

 

 

 

 

Une pâtisserie dorée recouverte de sucre glace au doux goût d’enfance.

 

 

Puis c’est d’un geste sûr et précis qu’Ana Rita scelle pour l’éternité chaque pépite d’or. Posée au centre d’un papier blanc, les dix doigts l’encerclent et l’habillent de son linge blanc, marqué du sceau de la pâtisserie familiale. L’adresse et la justesse du geste semblent s’articuler comme une danse maintes fois répétée. Le partenaire se laisse porter, il tournoie, est soulevé, puis reposé, au son d’un léger papier blanc qui se froisse.

 

 

 

Une recette faite d’amour et de passion, transmise par une grand-mère à sa petite fille

 

 

Les queijadas de Vila Franca sont une histoire de famille. Mais elles sont avant toute chose une histoire d’amour. L’amour d’une petite fille pour sa grand-mère. L’amour d’une grand-mère pour les traditions insulaires transmises de mère en fille. L’amour pour une île, ses paysages, ses rivages. L’amour d’un plaisir sucré qui a toujours su ravir les palais des habitants des Açores.

 

 

« Ma grand-mère a cherché pendant plus de trente ans à reproduire de la manière la plus parfaite la recette traditionnelle des queijadas de Saõ Miguel, explique Ana Rita. Tellement d’années à tester, mélanger, tapisser les moules, que son pouce droit s’est tordu pour épouser la forme du moule. »

 

Une obsession pour la perfection devenue orfèvrerie pâtissière. Aujourd’hui, Ana Rita est la seule détentrice d’un secret de plaisirs: la recette des queijadas de sa grand-mère. Garantes des traditions gustatives de l’île, les queijadas sont un véritable passeport du voyage dans le passé de l’archipel. Leur pâtisserie, ouverte depuis 1961, est le pèlerinage obligé des touristes, et des locaux.

 

 

 

« C’est la pâtisserie traditionnelle, qui vit avec notre quotidien. On se l’offre volontiers le dimanche et on la déguste en dessert, accompagnée d’un thé des Açores », décrit Ana Rita.

 

 

Ana Rita raconte avec émotion comment ses yeux de petite fille observaient avec attention les mains de sa grand-mère réalisant le mélange secret pour donner vie à ses queijadas. Des ingrédients sélectionnés à avec soin, un tour de main unique, et un savoir-faire précieux pour parvenir au plus parfait des gâteaux.

 

 

 

 

Des oeufs, du sucre, du fromage frais, et 120 ans de savoir-faire secret

 

 

Aujourd’hui, la tradition pâtissière de la grand-mère d’Ana Rita se goûte dans chacune de ses queijadas. Bien que produites en quantité, chacune a son caractère, sa dorure propre, sa robe de sucre glace, son linceul de papier. Chacune à sa façon raconte son histoire de passion, d’amour du bon et de traditions.

 

 

 

 

« Aujourd’hui, nous sommes huit femmes à travailler ici et à perpétuer cette tradition », explique Ana Rita. Comme un véritable pacte familial, le père d’Ana Rita apporte son expérience d’ingénieur. Inventeur de génie, il a créé des machines permettant de diminuer la pénibilité des femmes de la pâtisserie. « La pâte est si épaisse qu’il est difficile de la travailler dans les moules. C’est ce qui au fil du temps a tordu le doigt de ma mère, explique-t-il. A mon tour, je contribue à améliorer son secret. »

 

 

 

 

Les queijadas sont un mélange simple: du sucre, des jaunes d’œuf, du fromage frais, de la farine de froment. Le reste, c’est tout le secret d’Ana Rita.

 

« Le véritable secret de mes queijadas, c’est l’amour, révèle Ana Rita. L’amour d’une famille, l’amour de nos îles. »

 

 

Le véritable secret de mes queijadas, c’est l’amour.

 

 

A votre tour, succomberez-vous à l’amour?

 

 

Votre visite à la pâtisserie Queijadas da Villa Franca do Morgado, Saõ Miguel, Açores

 

Comment s’y rendre

 

L’archipel des Açores est situé à 3h30 de vol direct de Paris. Les vols directs étant saisonniers, ou actuellement en négociation, vous devrez certainement passer par Lisbonne pour rejoindre les îles.

 

Avec TAP, l’escale à Lisbonne vous permet de prendre un avion vers l’archipel. Vous pourrez même via la compagnie locale SATA préparer vos vols intérieurs. Il s’agit de petits avions, ne soyez pas surpris! Vous pouvez également voyager avec Ryanair depuis Beauvais, via Porto.

 

Pour Sao Miguel, vous atterrirez à Ponta Delgada, la ville la plus importante de l’île. Soyez prudents en réservant voiture et avion: il existe une ville du même nom à Madère!
Vérifiez votre aéroport de départ et simulez ici le prix de votre vol avec Kiwi:

 

 

Comment louer une voiture

 

Pour bénéficier des meilleurs tarifs, passez par un comparateur comme RentalCars – un super opérateur européen qui vous aide à trouver moins cher parmi tous les loueurs. Plutôt que de passer par le loueur en direct, RentalCars vous fera économiser quelques euros pour votre location de voiture. Pensez également à payer avec une Visa Premier, American Express Gold ou Mastercard Gold afin de ne pas avoir à prendre l’assurance franchise chez le loueur de voiture (elle est offerte avec votre carte bleue en cas de dommage).

 

Les routes sont assez safe. Une grand autoroute vous permet de rapidement traverser l’île de Sao Miguel. Idéal pour rapidement aller de Ponta Delgada à Villa Franca!

 

 

Où dormir

 

Sans hésitation, l’hôtel Gaivota. Placé devant le port de Ponta Delgada, au cœur de la vieille ville, cet établissement 4 étoiles offre des suites dans lesquelles vous pourrez cuisiner. Le petit déjeuner gargantuesque est à tomber! Un établissement calme et confort qui vous apaisera les soirs.

Hotel Gaivota, Ponta Delgada

 

 

Quelles pâtisseries acheter?

 

Vous allez obligatoirement craquer pour tout le catalogue d’Ana Rita. Vous pouvez choisir des Queijadas avec ou sans sucre glace. Et si vous n’arrivez pas à vous décidez, profitez-en pour prendre un café en terrasse avec les pâtisseries de votre choix! Garanties 100% avec amour, passion et tradition!

 

Bon à savoir: les queijadas se conservent jusque 3 mois après production. Stockez-les dans un endroit sec, mais laissez-les bien dans leur emballage. Personnellement, je les ai préférées quelques semaines après!

 

 

C’est à vous!

 

Cette tradition gustative vous a inspiré un voyage aux Açores? Qu’en pensez-vous?

 

Les Açores sont encore une destination quelque peu confidentielle. Les guides sont peu nombreux, et peu généreux. Vous trouverez suffisamment d’informations sur ce blog, ou sur le blog de Curiosity-Escapes. Si vous tenez à un guide, vous pouvez vous procurer le Petit Futé sur Amazon.

 

Pour aller plus loin, lisez aussi